Et si c’était OK de se tromper!

Et si c'était OK de se tromper! 5 obstacles à la créativité

Et si c’était OK de se tromper! Excellente affirmation, ne trouves-tu pas?

Dans mon article précédent, je te parlais de ton censeur intérieur, cette folle du logis qui peut te dire, parfois ou trop souvent, que tu n’es pas bonne en dessin lorsque l’image intérieure que tu vois est complètement à l’opposé de ce que tu transposes dans ton journal ou sur une toile.

J’aborde aujourd’hui un autre obstacle à la pratique créative tout aussi fréquent que je rencontre avec les femmes que j’accompagne, et c’est « j’ai peur de me tromper! »

Cette affirmation suppose que lorsque je me mets en position de créer, j’ai toujours ce fameux critique intérieur qui me dit que je n’y arriverai pas, que je vais gaffer. Bon oui je sais, on ne s’en sort pas, il y a toujours la folle du logis qui s’active à l’intérieur de nous! Que veux-tu!!! 😉

Je te rassure belle créative, il est normal d’avoir au départ des craintes et des peurs quand on expérimente une nouvelle technique ou qu’on essaie de nouvelles façons de faire. Ces émotions parlent de toi, de ta façon d’aborder les choses nouvelles dans ta vie, de faire face à ce qui se présente à toi. Et c’est une bonne chose, crois-moi!

En clair, cette peur est le reflet d’une part de toi qui veut s’exprimer. Elle n’est pas mauvaise en soi, car elle fait seulement te rappeler que tu es hors d’une zone connu, et qu’il y a peut-être des éléments que tu ne maîtrises pas ou que tu ne comprends pas encore. C’est tout!

Une clé pour passer par-dessus cette peur de se tromper, est tout simplement de...

la reconnaître et de lui dire que tu sais qu’elle est là, mais que tu as le goût d’essayer pour voir comment ça se passe, d’essayer pour voir ce qui arrivera.

Il faut aussi lui dire qu’il n’y a pas de danger a faire cet essai, que les seuls risques apparents pourraient être de découvrir, au contraire, de nouvelles choses et de mieux te connaître en voyant ce tu aimes ou ce que tu n’aimes pas. Je crois même que lorsque tu accueilles cette peur de te tromper, vous formez, elle et toi, un duo imparable pour être dans l’expérimentation et le plaisir.

Que se passerait-il, si aujourd’hui tu étais en mesure de dire à ta folle du logis : « Oui, je sais que tu veux m’avertir d’un quelconque danger, d’un certain risque, mais moi je te dis : et puis après! »

« Pour vivre une vie créative, il ne faut plus craindre d’avoir tort. »

Joseph Chilton Pearce

C’est une situation que tu connais belle créative? Je t’invite à prendre le temps aujourd’hui de t’arrêter malgré ta peur, malgré ton sentiment que tu ne sera pas à la hauteur et de passez à l’action, juste pour voir ce qui arrivera!

Pour ma part, face à cette situation, je crois que derrière toutes peurs, il y a un désir, une curiosité d’aller plus loin, de faire les choses autrement, d’explorer d’une façon différente et de sortir de la bulle de verre dans laquelle nous sommes coincées.

Voilà! On se retrouve la semaine prochaine, où je te parlerai d’un troisième obstacle courant à la pratique créative. Encore une fois sauras-tu deviner de quoi il s’agit?

P.S. La peur de te tromper te paralyse souvent? Tu sens que c’est possiblement la source d’un blocage? Cette peur t’empêche d’avoir une pratique fluide dans ta créativité?

Si tu te reconnais dans un de ces énoncés, je t’invite à planifier un rendez-vous avec moi et nous pourrons discuter de ta situation, et voir comment on peut ensemble t’aider à transcender ce blocage en actions créatives nourrissantes et inspirées.

 

ALLER PLUS LOIN : Vous êtes prête à suivre votre Flow créatif pour donner plus de sens à votre vie? Clarifions vos besoins actuels et identifions vos actions à mettre de l’avant dès maintenant pour une vie créative plus équilibrée. Planifiez un appel découverte facilement et sans frais avec moi ici.

Recevez en primeur les contenus exclusifs et les nouveautés!

À lire également

elit. Aliquam id consequat. elementum ut suscipit dolor